Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Recherches sur les Lumières

  • Antoine Lilti, directeur d'études de l'EHESS ( CRH-GEHM )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

  • Thomas Maissen, directeur de l'Institut historique allemand ( Hors EHESS )

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

2e lundi du mois de 17 h à 19 h (Institut historique allemand, 8 rue du Parc-Royal 75003 Paris), du 9 octobre 2017 au 11 juin 2018

Ce séminaire doctoral, organisé en partenariat avec l'Institut historique allemand, permet aux étudiants travaillant sur les Lumières de présenter leur travail, ainsi que  de discuter des recherches en cours menées par des chercheurs confirmés. La thématique principale du séminaire est l'histoire intellectuelle et culturelle d'un long XVIIIe siècle, débutant avec la « crise de la conscience européenne » de la fin du XVIIe siècle, et englobant en aval la Révolution. Chaque séance est consacrée à la discussion d'un travail en cours, sur la base d'un texte ayant circulé parmi les participants.

Domaine de l'affiche : Histoire - Histoire et civilisations de l'Europe

Intitulés généraux :

  • Antoine Lilti- Histoire et historicité des Lumières
  • Direction de travaux d'étudiants :

    sur présentation d'un projet.

    Réception :

    sur rendez-vous.

    Niveau requis :

    Doctorat en cours ou achevé.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : antoine.lilti(at)ehess.fr

    Compte rendu

    Ce séminaire doctoral a été consacré, comme les années précédentes, à la présentation de recherches doctorales en cours, autour de l’histoire culturelle et politique des Lumières, ainsi qu’à la discussion, par les doctorants, de travaux présentés par des chercheurs confirmés. Une des spécificités de ce séminaire, qui se tient à l’institut historique allemand, est de faire dialoguer des traditions historiographiques nationales, puisque les doctorants rassemblés sont allemands et français, auxquels s’ajoutent plusieurs étudiants américains, généralement en séjour Fulbright ou Chateaubriand en France.
    Cette année, l’histoire politique et diplomatique a été à l’honneur avec plusieurs séances consacrées aux relations internationales, notamment des séances consacrées à la Pax Hispanica (Mark Greengrass), au système des otages de paix dans les conflits de l’Ancien Régime (Rebecca Galerius), ou encore aux acteurs de la diplomatie de Zurich (Sarah Rindlishbacher). D’autres séances ont porté davantage sur les relations entre histoire culturelle et politique, notamment avec une présentation par Arnaud Orain de son travail sur l’histoire culturelle du système de Law, qui insiste sur l’énorme travail de propagande orchestrée par les écrivains (« la politique du merveilleux »), et une réflexion de Hans-Jurgen Lusebrink sur les relations entre Lumières et Révolution, à partir des réactions des révolutionnaires à la lettre adressée à l’Assemblée par l’abbé Raynal en mai 1791. Enfin, deux séances ont porté sur l’histoire sociale et culturelle des Lumières. Charlotte Bellamy a présenté sa thèse en cours sur les cuisiniers français en Suède, proposant de renouveler le thème galvaudé de l’Europe française des Lumières grâce à une réflexion sur la mobilité des travailleurs qualifiés associés au luxe aristocratique. Suzanne Rochefort a montré comment l’exploitation des archives policières permettait de renouveler l’histoire des comédiens de boulevard à la fin du XVIIIe siècle, en documentant leurs conflits de travail avec les entrepreneurs de spectacle.

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 19 juillet 2017.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]