Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Problèmes de la démocratie en Amérique latine (1978-2018)

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Mardi de 14 h 30 à 17 h (Maison de l'Argentine, salon principal, Cité universitaire, 27 A bd Jourdan 75014 Paris), du 14 novembre 2017 au 26 juin 2018

Voilà plus d’une trentaine d’années que la plupart des pays d’Amérique latine ont fait l’expérience de l’arrivée au pouvoir de gouvernements élus démocratiquement. Nul doute que toutes ces expériences témoignent non seulement d’un rapport neuf à la politique mais aux questions sociales, ethniques, culturelles ou religieuses. Le conflit des opinions est reconnu comme légitime. Le pouvoir est devenu ce que Claude Lefort a nommé « un lieu vide », un espace qu’aucun parti, aucune classe sociale, ou groupe ethnique ou genre ne peut désormais plus s’approprier. Les contre-pouvoirs se multiplient. L’alternance n’est pas seulement désirée, elle est possible. Des partis et des groupes sociaux naguère tenus à distance et considérés comme « barbares » accèdent au pouvoir. La thématique de l’égalité entre les classes, les groupes ethniques, les genres, les classes d’âge, les religions, les pratiques culturelles a connu non seulement un regain de faveur mais prend des formes radicalement neuves.

On se propose d’explorer ces mutations et de tenter d’en dresser un tableau général. Pour ce faire on mobilisera différents travaux d’enseignants chercheurs, anthropologues, historiens, géographes, sociologues, ou politistes dont on discutera les travaux les plus récents ou qui viendront les discuter et les présenter au cours de ce séminaire.

4 novembre 2017 : Gilles Bataillon (CESPRA-EHESS), « Introduction : les formes du politique en Amérique latine »

21 novembre 2017 : Gilles Bataillon, « “Redémocratisations” et “consolidations démocratiques”, les limites d’un paradigme »

28 novembre 2017 : Gilles Bataillon, « De la République Impériale à la Chine, formes et poids des impérialismes en Amérique latine »

5 décembre 2017 : Baptiste Gillier (CESPRA-EHESS), « Mémoire de la terreur, en Amérique latine, à propos de Emilio Crenzel, La mémoire des disparitions en Argentine. L’histoire politique du “Nunca Mas” », L’Harmattan, 2016

12 décembre 2017 : José Dario Rodriguez Cuadros (CESPRA-EHESS), « L’Église catholique de Vatican II au pape François (1) »

19 décembre 2017 : José Dario Rodriguez Cuadros, « L’Église catholique de Vatican II au pape François (2) »

9 janvier 2018 : Dominique Vidal (Paris 7- Denis Diderot), « Le Brésil terre de possibles, Presses Universitaires de Rennes, 2016 »

16 janvier 2018 : Sylvain Souchaud (URMIS), « Les caractères de la révolution démographique en Amérique latine aux XXe et XXIe siècles »

23 janvier 2018 : Sylvain Souchaud, « L’urbanisation et les sociétés urbaines latino-américaines: Une approche des villes du Sud »

30 janvier 2018 : Delphine Lacombe, « Violences fondées sur le genre : histoire d’un enjeu politique »

6 février 2018 : Delphine Lacombe (URMIS), « Genre et contradictions du changement social »

13 février 2018 : Danilo Martuccelli (Université Paris-Descartes, Institut de France), « Lima y sus arenas. Poderes sociales y jerarquias culturales, Cauces Editores Lima 2015 »

20 février 2018 : Irene Pochetti (CESPRA-EHESS), « Les enfants des rues mexicain au prisme de l’enfoque de derechos »

6 mars 2018 : Kathya Araujo (Universidad de Santiago de Chile) « Le sujet en Amérique latine : des modèles aux configurations »

13 mars 2018 : Kathya Araujo, « L’Amérique latine transgressive ? La relation des individus aux normes »

20 mars 2018 : Kathya Araujo, « Individus sans individualisme institutionnel »

27 mars 2018 : Kathya Araujo, « L’autorité au-delà de la légitimité »

3 avril 2018 : Gilles Bataillon, « Libéralisme et démocratie chez Vargas Llosa »

10 avril 2018 : Baptiste Gillier (CESPRA-EHESS), « Punto de Vista, le sens d’un engagement  intellectuel »

15 mai 2018 : Gilles Bataillon, « Politique et changement social dans la Moskitia nicaraguayenne (1960-2016) »

22 mai 2018 : Fernando Montero (Columbia University), « Violencia y Militarizacion en la Moskitia » ; Florent Leo (CESPRA-EHESS), « Démarcation des terres indigènes et inégalités en zone de front pionnier au Nicaragua : le cas de Tasba Pri »

29 mai 2018 : Benjamin Moallic (CESPRA-EHESS), « Littérature et politique chez Horacio Castellanos Moya »

5 juin 2018 : Manolo E. Vela Castañeda (Universidad Iberoamericana, Mexico), « Los pelotones de la muerte. La construcción de los perpetradores del genocidio guatemalteco, México, El Colegio de México, 2014 »

12 juin 2018 : Gilles Bataillon, « Les formes de la violence mexicaines au XXIe siècle »

19 juin 2018 : Benjamin Moallic, « Les maras, gangs et violence au Salvador »

26 juin 2018 : Gilles Bataillon, « Les néo-populisme latino-américains »

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire annuel (48 h = 2 x 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Sociologie

Intitulés généraux :

  • Gilles Bataillon- Sociologie et histoire des formes du politique en Amérique latine, XIXe-XXIe siècle
  • Direction de travaux d'étudiants :

    sur rendez-vous.

    Réception :

    sur rendez-vous.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : gilles.bataillon(at)ehess.fr, delphine.lacombe(at)cnrs.fr, ben_moallic(at)yahoo.fr, irene.pochetti(at)gmail.com, sylvain.souchaud(at)gmail.com

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 23 janvier 2018.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]