Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Les limites de Paris : consistance sociale et enjeu de pouvoir (XIXe-XXe siècles)

  • Isabelle Backouche, directrice d'études de l'EHESS (TH) ( CRH-RHiSoP )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

2e et 4e mardis du mois de 17 h à 19 h (salle 4, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 14 novembre 2017 au 22 mai 2018. Pas de séance le 27 mars

Paris est une capitale relativement modeste du point de vue spatial, et la tension entre la crainte de l’extension et l’ambition d’organiser l’expansion est constitutive de son histoire. L’observation de ces moments de tension, et des conditions de l’accord ou du désaccord, permet d’articuler plusieurs dimensions de la capitale : une ville peuplée d’habitants qui défendent leurs intérêts, des pouvoirs non strictement urbains (préfecture de la Seine, Armée) qui veillent sur les destinées de la capitale, des décisions qui actent des conditions de la croissance spatiale de Paris.

Partant de l’analyse spécifique de la Zone, territoire limitrophe de la capitale, appartenant aux communes riveraines jusqu’en 1919, le séminaire ouvrira plusieurs dossiers qui permettent de penser les catégories pertinentes pour comprendre les spécificités d’un tel espace urbain. Récusant une approche globalisante (la Zone est hétérogène) et culturaliste (l’assignation de sa population à un statut dépréciatif), l’approche se nourrit d’une histoire sociale qui restitue la diversité sociologique de cet espace urbain. Les registres juridiques et réglementaires permettent d’instruire à nouveaux frais ce dossier dans la mesure où les archives liées à l’expropriation et l’expulsion des Zoniers à partir des années 1920 dévoilent la riche palette des statuts fonciers et l’architecture d’une société organisée à côté du droit.

Cette question des limites de la ville, et de leur épaisseur sociale et temporelle, sera posée sur d’autres terrains, français ou étrangers. Elle permet d’ouvrir sur des questions plus vastes comme le rapport au local des populations, la gestion des populations à partir du contrôle de l’espace, l’inventivité de la société face au flou juridique.

Aires culturelles : Europe, France,

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Histoire - Histoire et civilisations de l'Europe

Intitulés généraux :

  • Isabelle Backouche- Histoire urbaine. Les territoires d'une capitale, XIXe-XXe siècles
  • Renseignements :

    Le séminaire est ouvert à tout étudiant, de l'EHESS ou d'une autre université, intéressé par l'histoire urbaine. Le séminaire adopte une perspective résolument historienne mais le dialogue avec les sujets d'étudiants travaillant dans d'autres disciplines est encouragé. 

    Direction de travaux d'étudiants :

    La demande d'encadrement en master ou en thèse se fait par courriel, avec à l'appui un projet plus ou moins développé selon le niveau demandé. 

    Réception :

    réception sur rendez-vous après contact par courriel.

    Site web : http://crh.ehess.fr/index.php?99

    Adresse(s) électronique(s) de contact : isabelle.backouche(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 10 novembre 2017.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]