Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Le son des sciences sociales : approches pluridisciplinaires

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

2e mardi du mois (EHESS-Marseille, Centre de la Vieille-Charité, 2 rue de la Charité 13002 Marseille), du 9 janvier 2018 au 12 juin 2018. Horaires communiqués ultéireurement

Interroger les liens historiques et politiques entre les sciences de la société et le son, comme débattre de leur renouvellement contemporain par les arts : tel est l’objet du séminaire. À partir du cadre d’analyse offert par les études matérielles des sciences, les organisateurs et organisatrices du séminaire mèneront une réflexion interdisciplinaire au cours de 6 séances thématiques.

Conçu dans le prolongement de Questionner le monde (2015-2017), le séminaire s’organise autour de quatre axes de réflexion :

  1. Outils du son. Le son, matière ondulatoire, s’est laissé capturer par un système technique dont se sont saisies très tôt les sciences humaines et sociales, à des fins de recherche, de conservation et d’enseignement. Dans une perspective d’histoire sociale des techniques, le projet de recherche vise à restituer les relations de savoir et de pouvoir autour des outils d’enregistrement et de conservation sonore, en étudiant l’économie matérielle, la division sociale de leur conceptualisation et de leur manipulation, les usages partagés et différenciées entre les sciences de la société, ainsi que leurs circulations.
  2. Matériaux sonores. Les enregistrements sonores font partie de la documentation des sciences de la société. Pour autant, il s’agit d’une documentation particulière, souvent constituée ad hoc pour les recherches, voire finalité même de la recherche en ethnomusicologie ou en histoire orale. La recherche explorera les motifs de la fabrication et des usages d’une documentation sonore, du cadre politique, matériel et sociale de leur acquisition, de leur conservation et de leur analyse, selon les continents et les périodes historiques; les refus d’enregistrement oral ; les négociations autour de la captation orale d’un savoir ; ou encore les formes d’(auto-)archivage des enquêtes.
  3. Épistémologies du son. Le son confère une dimension sensible, verbale et non verbale, à l’information recueillie et manipulée par les sciences sociales. Pour étudier le son, celles-ci ont proposé différentes codifications, de la phonétique jusqu’à l’anthropologie cognitive, qui considère l’interaction humaine dans l’ensemble de ses dimensions gestuelles. Enregistrer, noter, transcrire, interpréter : de la captation matérielle jusqu’à son écoute, ces opérations matérielles induisent ou supposent autant de conceptualisations des rapports entre savoir, verbe et écrit - dont il convient de saisir les états et les transformations dans le temps et dans l’espace, mais aussi - et d’abord peut-être - une enquête en psychologie pour comprendre ce que le son fait à l’esprit.
  4. Entendre les sciences sociales. En travaillant sur le son, on ne saura oublier les rapports entre sciences de la société et leur transmission sonore, depuis le moment privilégié de la leçon jusqu’à la restitution orale de textes, par le biais de lectures, de mises en scènes, ou la création de sites web. L’anticipation de l’écoute peut participer à la recherche organologigue et aux recherches récentes en histoire de l’art.

L’équipe d’organisation s’attachera à élaborer des propositions musicales, théâtrales et filmiques, pour accompagner la réflexion et pour offrir ainsi des perspectives accessibles à un plus grand public.

Domaine de l'affiche : Méthodes et techniques des sciences sociales

Intitulés généraux :

  • Christelle Rabier- Histoire de la médicalisation européenne, XIVe-XIXe siècle
  • Adresse(s) électronique(s) de contact : christelle.rabier(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 5 juillet 2017.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]