Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

"Nouons-nous". Poésie et vie commune. 2

  • Marielle Macé, directrice d'études de l'EHESS (en cours de nomination), directrice de recherche au CNRS (TH) ( CRAL )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Vendredi matin (EHESS-Marseille, Centre de la Vieille-Charité, salle A, 2 rue de la Charité 13002 Marseille), les 19 janvier, 16 février, 16 mars, 6 avril, 25 mai et 15 juin 2018

On cherchera dans ce séminaire à comprendre ce que l’on dit lorsque l’on dit « nous », en particulier aujourd’hui, avec tous les enjeux linguistiques, philosophiques, éthiques, et bien sûr politiques que cela implique (et ce que cela implique, au premier chef, c’est que « nous » ne pose pas une question d’identité, mais de dynamiques de nouages et de dénouages, c’est-à-dire d’identification des causes ou des luttes qui tiennent ensemble des collectifs). Et l’on tiendra que la poésie est un formidable terrain pour penser cela : pour penser cette « scène pronominale », réfléchir à ce qu’est vraiment un sujet collectif, et comprendre que quelque chose peut même légitimement relier le « nous » amoureux » (sujet immémorial de la poésie) au « nous » politique.

Nous irons de  poème en poème (du grand poème communard de Rimbaud, « Qu’est-ce pour nous mon cœur… » jusqu’aux contemporains, en passant par Mandelstam, Eluard, Michaux…), équipés de pensées de la langue et du politique, attentifs à la façon dont chaque texte construit une scène syntaxique précise où observer et éprouver cette question ardente du/des « nous ».

Le séminaire emprunte son titre à deux livres récents : Nouons-nous, d’Emmanuelle Pagano, et Vie commune, de Stéphane Bouquet (auteur aussi d’Un Peuple et du Mot Frère). Car c’est pour aujourd’hui que l’on tentera donc de penser en poésie l’action, le commun, l’accueil, le rapport à la loi, à la lutte… Et si l’on peut le faire, c’est que rien n’est plus éloigné de la poésie que le « mystère », le « vague » ou le « silence » que trop souvent on lui associe, elle qui au contraire est affaire de justesse, de précision, de scrupule, et donc de justice et d’engagement pour le réel.

Mots-clés : Littérature, Poétique, Politique,

Suivi et validation pour le master : Ouvert sans validation d'ECTS

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Signes, formes, représentations

Intitulés généraux :

  • Marielle Macé- Stylistique de l'existence. Littérature, sciences sociales, théorie critique
  • Renseignements :

    contact par courriel.

    Réception :

    réception sur rendez-vous.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : mace(at)fabula.org

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 27 septembre 2017.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]