Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

  • Accueil
  • 2017-2018
  • Enseignements
  • Les migrations en France des années 1880 aux années 1980. Un laboratoire pour une histoire sociale des interactions administratives

Les migrations en France des années 1880 aux années 1980. Un laboratoire pour une histoire sociale des interactions administratives

  • Claire Zalc, directrice d'études de l'EHESS, directrice de recherche au CNRS (TH) ( Hors EHESS )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Vendredi de 10 h à 13 h (salle 4, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 17 novembre 2017 au 26 janvier 2018. Pas de séance le 22 décembre

Ce cours aborde l’histoire de l’immigration en France au cours du XXe siècle autour d’un angle particulier. La construction de la frontière entre l’étranger et le national a une histoire, relativement récente, qui a façonné depuis les années 1880 « l’identité nationale », hier – avec en 1893 l'obligation pour eux de se déclarer en mairie ou en 1917 l'instauration d'une carte d'identité obligatoire seulement pour eux –, comme aujourd'hui (passeports et tests biométriques, fichages). Certes, les étrangers servent de cobayes aux techniques d'identification éprouvées dans différents segments du monde social. Et ces catégories identificatoires (nom, adresse, sexe, profession, origines, nationalités…) sont l’objet de constructions, produites par des luttes de pouvoir et de classement dans lesquels jouent le droit, le politique, le social et l’économique. Pourtant, il existe des décalages entre l’invention et la mise en œuvre des techniques identificatoires et les positionnements des migrants eux-mêmes. Nous aimerions ici travailler aux modifications des modalités identificatoires dans les expériences migratoires et rendre compte de la pluralité des appartenances que les immigrants manifestent et revendiquent selon les lieux et les moments.

En accordant une large place à l’analyse de sources et de documents relatifs aux étrangers dans la France du XXe siècle, on donnera ainsi à voir comment les immigrants eux-mêmes s’approprient, refusent ou jouent avec ces catégories. Aborder l’histoire des migrations autour de cette dialectique entre identification et appartenances conduit à réfléchir à l’expression de définitions de soi décalées en regard des catégories étatiques et donc à s’interroger sur les marges de manœuvre dans les interactions entre étrangers et administrations. L’ensemble tente d’interroger, ainsi, la spécificité du cas français en invoquant, autant que nécessaire, des comparaisons internationales.

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Histoire - Histoire - Problèmes généraux

Intitulés généraux :

  • Claire Zalc- Histoire sociale des migrations au XXe siècle
  • Renseignements :

    il est demandé aux étudiants une participation active aux discussions de chaque séance, ce qui suppose à la fois assiduité et lecture critique et active des principaux textes abordés.

    Direction de travaux d'étudiants :

    possibilité d'encadrer les travaux portant sur l'histoire des migrations à la période contemporaine à partir de l'envoi d'un projet de mémoire puis d'un rendez-vous avec l'enseignante.

    Réception :

    sur rendez-vous.

    Niveau requis :

    le séminaire est ouvert à tous, sans niveau de connaissances particulières.

    Site web : http://www.ihmc.ens.fr/Enseignements-412.html

    Adresse(s) électronique(s) de contact : claire.zalc(at)ehess.fr, claire.zalc(at)ens.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 27 novembre 2017.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]