Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Les mondialisations de la santé : une histoire globale ?

  • Jean-Paul Gaudillière, directeur d'études de l'EHESS, directeur de recherche à l'INSERM ( CERMES3 )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Lundi de 15 h à 17 h (salle 9, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 5 mars 2018 au 25 juin 2018. Calendrier des séances ci-dessous

Dans les années 1980 et 1990, l’épidémie de HIV/Sida était l’enjeu le plus visible de la santé publique international et caractérisé comme un phénomène global. Dans ce contexte « global » renvoyait à l’échelle de l’épidémie et au fait qu’elle concernait la totalité de la planète, au besoin affiché d’une action coordonnée et basée sur des programmes transnationaux, à la création de nouvelles institutions impliqués dans le financement ou la standardisation des interventions, aux enjeux spécifiques de la maladie dans les pays du Sud. Depuis le terme de santé global est devenue monnaie courante. Utilisé par tous les acteurs de l’action sanitaire en dehors de l’Europe et de l’Amérique du Nord, il est généralement considéré comme l’indice d’un changement majeur dans l’histoire de la santé et de la mondialisation lequel concerne aussi bien les acteurs, les cibles que les outils du gouvernement.

L’enjeu de ce séminaire est de revenir sur l’histoire longue des processus de mondialisation de la santé pour interroger les continuités sous-jacente aux transformations récentes et prendre en compte le fait que ces mondialisations sont loin de se résumer à l’exportation des savoirs et des pratiques de la médecine occidentale et à des processus de transfert. Le séminaire sera centré sur l’analyse de moments critiques tels que les circulations de plantes médicinales au XVIIe siècle, les échanges entre systèmes médicaux en Asie au XIXe siècle, l’essor de la bactériologie et de la médecine tropicale au tournant du XXe siècle ou encore la mise en avant des soins de santé primaire par les pays dits du Tiers-Monde dans les années 1970 et 1980. En s’appuyant sur la littérature récente et tout particulièrement des travaux réalisés par historiens et anthropologues en Asie, Amérique latine et Afrique il s’agira donc d’interroger la possibilité d’une histoire « globale » de ces mondialisations.

Lundi 5 mars 2018 : Introduction générale

Lundi 19 mars 2018 : L’âge du commerce : la circulation des plantes, des maladies et des matières médicales

  • A. Crosby, The Columbian Exchange. Biological and Cultural Consequences of 1492. Greenwood, 2003. Chapitre 2.
  • S. Boumedienne, La colonisation du savoir. Une histoire des plantes médicinales du “Nouveau Monde”, Les Éditions des Mondes à Faire, 2016. Chapitre 4.

Lundi 26 mars 2018 : Orientalisme médical et rencontres humorales au XIXe siècle

  • A. Jannetta, The vaccinators : Smallpox, Medical Knowledge, and the ‘Opening’ of Japan, California, Stanford University Press, 2007. Chapitre 6.
  • D. Arnold, Colonizing the body. State Medicine and Epidemic Disease in 19th century India. University of California Press, 1993. Chapitre 1.
  • Lecture complémentaire : R. Rogaski, Hygienic Modernity: Meanings of Health and Disease in Treaty-Port China. University of California Press, 2004. Introduction.

Lundi 9 avril 2018 : Bactériologie globale et invention de la médecine tropicale

  • I. Löwy, Virus, moustique et modernité. La fièvre jaune au Brésil entre science et politique, Éditions des Archives Contemporaines, 2001. Chapitre 2
  • P. Chakrabarti, Bacteriology in British India. Laboratory medicine and the tropics. Rochetser, University of Rochester Press, 2012. Chapter 2.
  • Lecture complémentaire : A-M Moulin, « Patriarchal science : the network of the overseas Pasteur institutes » in Science and Empire : Historical Studies about Scientific Development and European Expansion edited by P. Petitjean, C. Jami and A-M Moulin, Dordrecht, Kluwer, 1992.

Lundi 30 avril 2018 : Gouverner les territoires, gouverner les corps : concessions, enclaves et plantations

  • D. Arnold, Colonizing the body. State Medicine and Epidemic Disease in 19th century India. University of California Press, 1993. Chapitre 5.
  • P. Mukharji, Nationalizing the body. The medical market, print and daktari medicine. Anthem Press, London, 2011. Chapitre 4.
  • Lecture complémentaire : M. Echenberg, Black death, white medicine. Bubonic plague and the politics of public health in colonial Senegal. Heinemann, Potsmouth, 2002. Chapitre 4.

Lundi 7 mai 2018 : La racialisation de la question sanitaire : médecine, démographie et anthropologie

  • N. Dirk, Castes of mind. Colonialism and the making of modern India. Princeton University Press, 2002. Chapter 10.
  • H. Tilley, Africa as living laboratory. Empire, development and the problem of scientific knowledge, 1870-1950. University of Chicago Press. Chapitre 6.
  • Lecture complémentaire : A. Stoller, « Sexual affronts and racial problems » in A.L Stoller & F. Cooper, Tensions of empire. Colonial cultures in a bourgeois wolrd. University of Califronia Press, Berkeley, 1997. Chapitre 5.

Lundi 14 mai 2018 : Une biopolitique pour les colonies ? Hybris colonial, résistances et « mise en valeur » dans l’entre-deux-guerres

  • R-M Hunt, A nervous state. Violence, remedies and reverie in colonial Congo. Duke University Press, 2016. Chapitre 2.
  • M. Lyons, The colonial disease. A social history of sleeping sickness in northern Zaire, 1900-1940. Cambridge University Press. Chapitres 3 et 7.
  • Lecture complémentaire : G. Lachenal, Le médicament qui devait sauver l’Afrique, La Découverte, Paris. Chapitres 7 et 8.

Lundi 28 mai 2018 : La modernité alternative des médecines d’Asie : nation, tradition et professionnalisation

  • G. Attewell, Refiguring Unani Tibb. Plural healing in late colonial India. Orient Longman, Hyderabad, 2007. Chapitre 4.
  • P. Mukharji, Doctoring traditions. Ayurveda, small technologies and braded sciences. University of Chicago Press, Chicago, 2016. Chapitre 5.
  • Lecture complémentaire : S. Alavi, Islam and healing. Loss and recovery of an indo-muslim medical tradition, 1600-1900. Permanent black, Ranikhet, 2007. Introduction et conclusion.

Lundi 4 juin 2018 : Santé, nation et développement : construire l’État sanitaire après la colonisation

  • A-E Birn, Marriages of convention : Rockefeller International Health and revolutionnary Mexico. University of Rochester Press, Rochester. Introduction + chapitre 4.
  • N. Brimnes, Languished hopes. Tuberculosis, the state and international assistance in 20th century India. Orient Blackswan, Hyderabad, 2016. Chapitre 5
  • Lecture complémentaire : M. Heaton, Black skins, white coats. Nigerian psychiatrists, decolonization and the globalization of psychiatry. Ohio University Press, 2013. Chapitre 4.

Lundi 11 juin 2018 : L’OMS et l’ordre sanitaire international de 1945 à 1990

  • M. Cueto, Coldwar, deadly fever. Malaria eradication in Mexico, 1955-1975. The Johns Hopkins University Press, 2007. Chapitre 2.
  • R. Packard, A history of global health. Interventions into the lifes of other peoples. Johns Hopkins University Press, Baltimore, 2016. Chapitres 12 et 13.
  • Lecture complémentaire : M. Connelly, Fatal misconception. The struggle to control the world population. Harvard University Press, 2008. Introduction et conclusion.

Lundi 18 juin 2018 : La santé globale comme champ et dispositifs : acteurs, triage et interventions

  • N. Chorev, The World Health Organization between North and South. Cornell University Press, Ithaca, 2012. Chapitre 5.
  • E. Koch, Free market tuberculosis. Managing epidemics in post-soviet Georgia. Vanderbilt University Press, Nashville, 2013. Introduction + chapitre 2.
  • Lecture complémentaire : V.K. Nguyen, The Republic of therapy. Triage and sovereignty in West Africa’s time of Aids. Duke University Press, 2010. Chapitre 6.

Lundi 25 juin 2018 : La santé globale comme processus : circulations des savoirs, des personnes et des produits

  • V. Adams, Metrics, what counts in global health. Duke University Press, Durham, 2016. Introduction.
  • L. Pordié & J-P Gaudillière, « The reformulation regime in drug discovery. Revisiting polyherbals and property rights in the Ayurvedic industry. », EASTS, 8 (2014) 57-79.
  • Lecture complémentaire : M. Nichter, « Transnational nurse migrations : future directions for medical anthropological research », Social Science & Medicine, 107 (2014) : 113-123.

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Histoire - Histoire des sciences

Intitulés généraux :

  • Jean-Paul Gaudillière- Histoire des sciences de la vie au XXe siècle, dans leurs rapports avec la médecine et l’industrie
  • Renseignements :

    par courriel.

    Direction de travaux d'étudiants :

    sur rendez-vous uniquement.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : gaudilli(at)vjf.cnrs.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 28 février 2018.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]