Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Décentrement culturel et circulation de savoir : expériences périphériques

  • Henry Chavez, doctorant à l'EHESS ( IRIS )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

  • Jose Egas, doctorant à l'EHESS ( CEIAS )

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

1er jeudi du mois de 15 h à 17 h (salle A05_51, 54 bd Raspail 75006 Paris), du 1er février 2018 au 7 juin 2018

Cet atelier s’inscrit dans un projet de réflexion de long terme qui vise à créer un espace de dialogue multidisciplinaire autour de la question du décentrement culturel dans les recherches menées par des chercheurs issus de pays périphériques. Cet atelier est ouvert à tous les doctorants souhaitant construire un débat sur l’eurocentrisme, le colonialisme intellectuel, la domination sur les échanges économiques, politiques et idéologiques entre l’occident et les périphéries, ainsi que le rôle de la circulation des élites intellectuelles dans ce processus. Il cherche aussi à mettre en valeur les travaux et les réflexions des doctorants périphériques sur d’autres réalités aussi périphériques, mais différentes des leurs. L’objectif est de contribuer à une réflexion au-delà de l’Europe et du « Nord global » sur les interconnexions, les dépendances et les dynamiques historiques produites par le dialogue entre différentes formes de production de savoir. Cette réflexion croisée peut contribuer aussi à mettre en évidence les connexions entre des régions spécifiques et des structures globales très souvent négligées ou cachées par la persistance de certains aprioris eurocentriques dans la pensée hégémonique.

Jeudi 1er février 2018 :

À l’occasion de la première séance de l’atelier Décentrement culturel et circulation de savoir : expériences périphériques, nous discuterons les présentations de Abdul Qadar (Pakistan) et José Egas (Équateur) (cette séance se déroulera en anglais)

The first session (in English) of the doctoral workshop Cultural decentralization and circulation of knowledge: peripheral experiences, we will discuss the presentations of Abdul Qadar (Pakistan) and José Egas (Ecuador).

« Repenser le natif de l'intérieur et de l'extérieur » “Re-thinking the native from inside and outside”

  • On Perils and Privileges of ‘Native’ Anthropologist: De-centering the Self of Punjabi Anthropologist against Writing and Representations by Abdul Qadar

This paper sheds light on my recent fieldwork experiences as a native anthropologist at two different villages in Punjab. The study aims to problematize the self(ves) of a native anthropologist against the backdrop of socio-historical embeddedness of the field/locale. This paper is originated from my reflections on the possibility of a multiplicity of meanings of the key terms like ‘native’, ‘field’ and ‘self’ either of the anthropologist or of the ‘subject’. I am of the view that drawing on the comparative analysis between my fieldwork conducted at the village where an American anthropologist had already done extensive fieldwork, and my recent fieldwork at my own village, it is possible to contextualize the self of native anthropologist. It is argued that as positions of the people vis-à-vis position/distance of the native anthropologist changes, there is a necessity to realize accordingly the self of the anthropologist itself, simultaneously, both as peril and privilege. Unless the anthropologist makes him/herself aware of such intricacies, such positions influence not only the text but the eventual layout of the researcher’s relationship with his/her field.

  • Stared as a native on the other side of the world? The ambiguities of nativity by Jose Egas

I argue that the fact that a researcher while being native from an akin but distant place from which his/her research is done, may create a sort of de-centered nativity that influences the anthropological practice during the fieldwork immersion. By analyzing some of the experiences faced during my research on Kerala, South India, I show how a number of specific elements of the cultural and political dynamics of the place tend to tie my regional provenance from Latin America with a local identity, and thus have different consequences for the access to the field, in practical and theoretical terms. By re-thinking the notion of native, I suggest problematizing the critical dichotomies between outsider/insider, indigenous/foreign, observed/observer in the context of the world system where the global north and south suggest a de-centralization of the regard (as a position)

Site web : http://assodivergence.wordpress.com/

Adresse(s) électronique(s) de contact : henry.chavez(at)ehess.fr, jose.egas(at)ehess.fr

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 5 février 2018.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]