Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

La radicalisation du fétichisme, l’autonomisation des machines, des robots et des cyborgs

  • Michel Tibon-Cornillot, maître de conférences de l'EHESS (*) ( CEMI )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

1er, 3e et 5e mardis du mois de 17 h à 19 h (salle 10, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 7 novembre 2017 au 19 juin 2018

Dans une première partie, on présentera la question centrale l'autonomisation des artefacts. Il s’agit d’élucider l’étrange processus par lequel les productions artificielles des sociétés industrielles acquièrent progressivement une sorte d’animation inorganique, une forme d’existence méritant d'être étudiée pour elle-même. Ces entités ont pris des dénominations bien différentes et recouvrent des réalités protéiformes. Nous retiendrons le concept d'automates ou de robots bien qu'ils ne rendent pas compte d'une éventuelle animation, ni encore moins d'une progression des performances de ces entités. Pour en savoir davantage, on étudiera les dimensions à la fois historiques, littéraires et religieuses illustrées par exemple par la présentation d’un texte de E.T.A. Hoffmann, l’homme au sable (der Sandmann), ou par la présentation du thème cabaliste du Golem à partir de l’ouvrage de Moshe Idel, le Golem, et la lecture commentée de l’ouvrage de Norbert Wiener, God and Golem inc..

Dans une deuxième partie, on montrera que cette « animation »  croissante des automates, robots et machines se retrouve aussi dans le contexte de la monnaie contemporaine. L'économie des sociétés industrielles révèle clairement leurs sources destinales : elles s’organisent selon des lois inconnues qui brisent les liens organiques entre les hommes et permettent à ce prix de produire une masse croissante de biens. Incapables de rassembler des citoyens réduits pour la plupart à leur statut d’agents économiques, les sociétés contemporaines ne trouvent leur unification que par et dans l'argent moderne. Comme le rappelle Hegel, « l'argent est ce concept matériel, existant, la forme de l'unité, ou encore la possibilité de toutes les choses du besoin ».

À partir de la présentation du thème central du séminaire, « la radicalisation du fétichisme », on montrera que c’est autour de ce concept, que peuvent apparaître les possibilités d’existence d’hypostases matérielles, des sortes de concepts-imaginaires.

Les dernières séances se développeront dans d’autres directions concernant essentiellement la mise au point d’automates spécifiques, les ordinateurs. En suivant les traces de John von Neumann et Norbert Wiener, ainsi que d’autres participants des « conférences Macy », on tentera de mettre en valeur les grands courants de pensée qui ont permis, d’une part la constitution progressive des ordinateurs modernes et, d’autre part la formation du cognitivisme et du connexionnisme. Au cours de ces dernières séances, on reviendra sur l’omniprésence des positions réductionnistes telles qu’on peut les lire aussi bien dans la cybernétique première manière, que dans sa deuxième version. Dans la mesure où des concepts majeurs de la génétique moléculaire ont été importés depuis les domaines informatiques et mathématiques vers les cellules vivantes (programmations, stabilité et diffusion des informations, ARN messager…), on montrera combien les approches réductionnistes déjà présentes en biologie, ont été renforcées.

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Philosophie et épistémologie

Intitulés généraux :

  • Michel Tibon-Cornillot- Philosophie des techniques
  • Renseignements :

    par tél. : 06 68 25 67 57 ou courriel.

    Direction de travaux d'étudiants :

    dès les premières séance du séminaire, le ou les étudiant-e-s prendront contact avec le responsable du séminaire pour mettre en place les directions de travaux. Ce travail se mettra en place sur rendez-vous téléphonique ou par courriel.

    Réception :

    la réception des étudiants se fera par courriel ou par tél.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : tiboncor(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 1 août 2017.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]