Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Les objets comme source : les textiles. 2

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Vendredi de 11 h à 13 h (salle 7, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 9 mars 2018 au 15 juin 2018. La séance du 30 mars est annulée. La séance du 13 avril 2018 aura lieu en salle du conseil B/BS1_05, 54 boulevard Raspail 75006 Paris. Pas de séance le 11 mai. La séance du 4 mai est reportée au 22 juin (salle 4, 105 bd Raspail)

Les objets constituent une source particulière du fait de leur matérialité et du rôle qu’ils jouent et qu’ils ont joué dans de nombreuses sociétés. Objets de prestige comme objets du quotidien nous renseignent sur les pratiques et les idées mises en œuvre au cours de leur production et de leur participation à la vie sociale, économique, politique, et religieuse des sociétés. Du fait de leur omniprésence comme objet technique, objet d’art et de mise en scène et/ou de vêtement, les textiles sont riches en informations sur le présent comme sur le passé. Ils permettent de retisser l'histoire parfois sur la très longue durée en apportant des informations que les autres sources ne peuvent pas toujours fournir, quand elles existent.

Le séminaire mettra en perspective l'histoire de la soie entre la Chine et l'Europe jusqu'au XVIe siècle. On s'intéressera aux articulations entre les différentes sources - matérielles, écrites et iconographiques -, et tout spécialement aux termes employés pour désigner et décrire les étoffes. Les textiles des Andes seront convoqués pour certains aspects qu’ils partagent avec les soieries chinoises et pour leur capacité démonstrative quand il s’agit d’examiner les relations entre tissage et mathématiques.

9 mars 2018 : Sophie Desrosiers et Annabel Vallard, Introduction

16 mars 2018 : Annabel Vallard, « Filières soyeuses en Asie entre artisanat et science »

La soie « made in Thailand » est réputée à travers le monde pour sa douceur et son chatoiement. À partir de l’étude de quelques étapes techniques emblématiques de la sériciculture dans le nord-est thaïlandais, ce séminaire s’intéressera aux fabriques de cette soie dans différents contextes sociotechniques (fermes séricicoles, laboratoires de génie génétique, filatures industrielles, organismes de certification d’origine et de qualité).

23 mars 2018 : Sophie Cersoy (maître de conférences du Muséum national d’histoire naturelle, Centre de recherche sur la conservation (CNRS USR 3224/MNHN) et Christophe Moulherat (chargé d'analyse des collections, département du patrimoine et des collections, musée du quai Branly-Jacques Chirac), « Au cœur de la matière : ce que peuvent révéler les fibres textiles, tout particulièrement la soie ? » (Titre provisoire)

30 mars 2018 : Séance annulée Annabel Vallard et Nicolas Césard (ethnoentomologue et anthropologue, MNHN – laboratoire Éco-anthropologie et ethnobiologie – UMR 7206), « La coopération séricicole japonaise en Asie du Sud-Est (Thaïlande, Indonésie) : Bombyx or non-Bombyx ? »

En dehors des grands champs comme ceux de la santé, du genre, de la gouvernance ou encore de l’éducation, la coopération japonaise en Asie du Sud-Est se décline aussi dans le domaine de la sériciculture et ce depuis au moins les années 1970. En partant de terrains ethnographiques en Thaïlande et en Indonésie, nous présenterons les projets mis en place dans ce cadre de l’aide internationale et leurs enjeux en termes techniques, économiques et aussi en termes d’écologie politique.

6 avril 2018 : Sophie Desrosiers, « Les soies dans une histoire décentrée »

L’histoire de la soie est un domaine de plus en plus complexe. Après être passés de ‘la route de la soie’ aux ‘routes de la soie’, nous voici devant un nouveau défi, à savoir : faire émerger ce qu’ont pu être ‘les routes des soies’ : soie du Bombyx mori et soies sauvages. La découverte de fils et de tissus en soie sauvage dans la vallée de l’Indus au IIIe millénaire avant notre ère implique que nous comptions désormais cette matière première parmi les fibres qui sont intervenues dans la production textile et dans les échanges depuis une période très ancienne.

13 avril 2018 (salle BS1_05, 54 bd Raspail 75006 Paris) : Laurence Douny, « Les soies sauvages en Afrique de l’Ouest » (à confirmer)

4 mai 2018 : Salvatore Gulli (ingénieur textile, Padoue), « Silk industry and new development potential from the perspective of a textile engineer »

Du 18 mai 2018 au 8 juin 2018 : Chiara Buss (enseignante au Fashion Institute of Technology, New York c/o Politecnico, Milan, professeure invitée à l’EHESS)

  • 18 mai 2018 : « Crimson and gold velvets in the Duchy of Milan under the Sforzas : 1450-1500 »
  • 25 mai 2018 : « Embroidering with “magete” in the Duchy of Milan under the Sforzas : 1480-1500 »
  • 1er juin 2018 : « Brocades “raised with gold over gold” in the Duchy of Milan under Spanish rule : 1550-1630 »
  • 8 juin 2018 : « Embroidering with “purls” and “painting with the needle” in the Duchy of Milan under Spanish rule : 1590-1620 »

15 juin 2018 : Sophie Desrosiers et Annabel Vallard, Conclusion     

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire semestriel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Histoire - Histoire des techniques

Intitulés généraux :

  • Sophie Desrosiers- Textiles et sociétés
  • Renseignements :

    Sophie Desrosiers, CRH-GAM, 54 bd Raspail 75006 Paris, ou par courriel.

    Direction de travaux d'étudiants :

    sur rendez-vous par courriel.

    Réception :

    sur rendez-vous par courriel.

    Niveau requis :

    à partir du M1.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : sophie.desrosiers(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 2 mai 2018.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]