Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Genre, génération, ethnicité : migrations et mobilités Nord(s)-Sud(s)

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Mercredi de 10 h à 13 h (105 bd Raspail 75006 Paris), cf. calendrier des séances et salles ci-dessous

  • Mercredi 8 novembre 2017 : salle 4
  • Mercredi 6 décembre 2017 : salle 3
  • Mercredi 10 janvier 2018 : salle 4
  • Mercredi 7 février 2018 : salle 3
  • Mercredi 7 mars 2018 : salle 3
  • Mercredi 4 avril 2018 : salle 3
  • Mercredi 2 mai 2018 : salle 3
  • Mercredi 6 juin 2018 : salle 3

Dans la continuité de la réflexion engagée depuis 2010 sur les phénomènes migratoires en tant que champ façonné par des cadres normatifs – à une échelle locale, nationale et globale – et les logiques subjectives d’acteurs, nous poursuivrons notre travail d’exploration sur les mobilités (professionnelles, identitaires, religieuses, mémorielles, sanitaires, humanitaires etc.) des pays du « Nord » vers les pays du « Sud ».

L’étude des migrations s’est le plus souvent centrée sur l’acteur se déplaçant du Sud vers le Nord - et plus récemment du Sud vers le Sud – envisagé à travers des prismes analytiques de plus en plus diversifiés renouvelant sans cesse les conceptions de la réalité migratoire. Or, depuis quelques années, de plus en plus de travaux attirent l’attention sur la variété et la complexité des flux des Nord(s) vers les Sud(s). A la croisée des approches de la mobilité, des circulations migratoires, de l’expansion des études globales et (post)coloniales, les migrations « Nord-Sud » offrent en effet un terrain fertile pour penser autrement les mobilités contemporaines et leur dynamisme tout comme les rapports sociaux et intersubjectifs entre « Nord » et « Sud », entre « l’Occident » et le « reste du monde ».

Le séminaire se structure autour de trois principaux axes de travail :

  • Un axe épistémologique invitant à situer théoriquement et méthodologiquement les migrations Nord-Sud au sein de diverses approches et disciplines. Peuvent-elle être appréhendées avec les outils développés dans le cadre des études sur les migrations ? La question de la production catégorielle autour des migrations Nord-Sud ainsi que celle du droit à la mobilité seront particulièrement mises en discussion.
  • Un axe socio-historique questionnant notamment l’un des présupposés les plus courants qui consiste à penser les migrations du Nord vers le Sud comme une continuité du phénomène colonial. Qu’en est-il des ruptures et des continuités avec cette histoire ? Comment les acteurs de ces migrations investissent-ils cette histoire ?
  • Un axe empirique porté par l’ambition de se placer au plus près des terrains et des subjectivités des acteurs afin d’explorer la diversité des figures, des trajectoires, des pratiques et des imaginaires qui animent ces migrations Nord-Sud dans des contextes variés. Quels sont les facteurs déclenchant une installation dans un pays du Sud ? Quelles sont les logiques d’installation à l’œuvre ? Quelles relations ces acteurs construisent-ils entre eux et avec les sociétés locales ?

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Renseignements :

par courriel à Zouhour Ben Salah ou par tél. : 01 49 54 23 06, EHESS, CADIS, 54 bd Raspail 75006 Paris.

Direction de travaux d'étudiants :

par courriel à Zouhour Ben Salah ou par tél. : 01 49 54 23 06, EHESS, CADIS, 54 bd Raspail 75006 Paris.

Réception :

sur rendez-vous.

Site web : http://cadis.ehess.fr/

Adresse(s) électronique(s) de contact : Zouhour.Ben-Salah(at)ehess.fr

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 3 octobre 2017.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]