Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Séminaire d'itinéraires et de débats en études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

1er, 3e et 5e mercredis du mois de 10 h à 13 h (salle AS1_24, 54 bd Raspail 75006 Paris), du 15 novembre 2017 au 20 juin 2018. La séance du 29 novembre se déroulera en salle A07_51 ; celle du 2 mai se déroulera en salle AS1_08

L'objectif du séminaire est de se familiariser avec les différents répertoires disciplinaires (anthropologie et ethnologie, études littéraires, géographie, histoire, philosophie, linguistique, musicologie, science politique, sociologie) ainsi qu'avec les principaux outils mis en œuvre dans ce qu'il est convenu d'appeler les « études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques ».

Suivre des itinéraires nous permet d'indexer les objets, catégories, terrains, espaces et temps auxquels ces « aires » font référence. Mais ce faisant ni la fréquentation d'une collectivité linguistique ou d'un corpus documentaire, ni la délimitation d'un groupe ethnique ou d'une cité nationale ne doivent circonscrire notre champ d'expérience scientifique. Il nous incombe aussi de prendre part à des débats, qu'ils soient propres à une aire ou transversaux à elle. Bref, nos savoirs situés doivent être combinés à des opérateurs de généralisation.

Le séminaire permettra ainsi à chacun de s'interroger sur les articulations entre la topique des études aréales et les dispositifs optiques des sciences humaines et sociales.

Pour ce faire les séances de cette année mettront l'accent sur les opérations effectuées au fil de la recherche. Les textes préparatoires à chaque séance permettront d'étudier ces opérations en situation, aussi bien sur l'aire qu'au dehors.

La participation au séminaire suppose une implication active et la lecture approfondie des documents de travail étudiés à chaque séance. Les étudiants souhaitant une validation remettent en outre, en fin d'année, une note critique de 15 000 signes environ portant sur un choix de textes en rapport avec leur propre projet de recherche. À cette fin des séances de « travaux pratiques » sont organisées à intervalles réguliers durant l’année.

N.B : Ce « SIDETOBaC » s’inscrit dans la continuité du « SIDET » organisé ces dernières années, et qui se consacrait principalement aux études dites « turques ». Une présentation plus argumentée reste disponible dans le court texte publié à son propos dans la Lettre de l'EHESS n° 55 (octobre 2012) : « Aires culturelles et sciences sociales, ou les deux cultures », URL : lettre.ehess.fr/4461.

15 novembre 2017 : Introduction : Aires culturelles, sciences philologiques et sciences sociales (Marc Aymes)

29 novembre 2017 (salle A07_51) : Travaux pratiques (par l'équipe du séminaire)

--> sur le bon usage d’un concept historiographique (Marc Toutant) :

  • Jean Aubin, “Le mécénat timouride à Chiraz”, Studia Islamica 8 (1957), p. 71-88.

  • Jacques Heers, “La Renaissance. Les inventeurs (XIVe-XVe siècles)”, in J. Heers, Le Moyen Âge, une imposture, Paris, Perrin, 2008 (1992 pour la première édition), p. 53-66.

--> sur les tensions entre approches « externalistes » et « internalistes » du fait servile (Hayri Gökşin Özkoray) :

  • Alain Testart, « L’esclavage comme institution », L’Homme XXXVIII/145 (1998), p. 31-69.

  • Ehud R. Toledano, « The Concept of Slavery in Ottoman and Other Muslim Societies: Dichotomy or Continuum? », in Miura Toru et John Edward Philips (dir.), Slave Elites in the Middle East and Africa: A Comparative Study, Londres / New York, Kegan Paul International, 2000, p. 159-176.

--> sur les « paysages sonores » (Alexandre Papas) :

  • A. Papas, “Creating a Sufi Soundscape: Recitation (dhikr) and audition (samâ’) according to Ahmad Kasanî Dahbîdî (d. 1542)”, Performing Islam, 3/1-2 (2014), p. 25-43. DOI: 10.1386/pi.3.1-2.25_1

  • Alain Corbin, Les Cloches de la terre, Paris, Albin Michel, 1994, introduction : « L’exploration de l’inactuel ».

  • Charles Hirschskind, The Ethical Soundscape: Cassette Sermons and Islamic Counterpublics, New York, Columbia University Press, 2006.

--> sur les relations d’attraction-répulsion entre faussaires et scientifiques (Marc Aymes) :

  • Robert-Henri Bautier, « Forgeries et falsifications de documents par une officine généalogique au milieu du XIXe siècle », Bibliothèque de l'École des chartes, 132 (1974), p. 75-93. DOI: 10.3406/bec.1974.449989

  • Pal Fodor, « How to forge documents ? (A case of corruption within the Ottoman bureaucracy around 1590) », Acta Orientalia Academiae Scientiarum Hungaricae, XLVIII/3 (1995), p. 383-389.

6 décembre 2017 : Travaux pratiques (par les participants au séminaire)

> Théotime Chabre, sur la transnationalité de l'enseignement supérieur en République turque de Chypre Nord :

  • Susanne Güsten, « Students Flock to Universities in Northern Cyprus », New York Times, 16 février 2014. URL : http://nyti.ms/1jglNvI
  • Stephan Vincent-Lancrin, « L’enseignement supérieur transnational : un nouvel enjeu stratégique ? », Critique Internationale, 39 (2008), p. 67-86.

> Fatin Resat Durukan, sur la Turquie et les Balkans :

  • Alida Vračić, « Turkey's role in the Western Balkans », Berlin, Stiftung Wissenschaft und Politik, SWP Research Paper, 2016.
  • Alexandre Toumarkine, « La politique turque dans les Balkans. Volonté d'intégration, risque de marginalisation », Le Courrier des pays de l'Est, 1039 (2003), p. 40-51.

> Théo Malçok, sur l'incroyance religieuse à l'ère du renouveau islamique en Turquie et l'athéisme pratique à l'épreuve de nouveaux dispositifs normatifs :

  • Jean-François Pérouse, « Le mois du ramadan dans l'Istanbul d'aujourd'hui, miroir d'une société métropolitaine », postface à François Georgeon, Le mois le plus long. Ramadan à Istanbul, Paris, CNRS Editions, 2017, p. 293-319 ; 
  • Samuli Schielke, « Being good in Ramadan: Ambivalence, fragmentation, and the moral self in the lives of young Egyptians », Journal of the Royal Anthropological Institute, 15 (2009), p. 24-40.
  • (et du même S. Schielke) « Being a nonbeliever in a time of Islamic revival: Trajectories of doubt and certainty in contemporary Egypt », International Journal of Middle East Studies, 44/2 (2012), p. 301-320.
> Meriç Tanık, sur les transferts et diplomaties culturelles :
  • Michel Espagne, « La notion de transfert culturel », Revue Sciences/Lettres, 1 (2013), URL : http://rsl.revues.org/219
  • Robert Frank, « Culture et relations internationales : les diplomaties culturelles », dans R. Frank (dir.), Pour l’histoire des relations internationales, Paris, Presses universitaires de France, 2012, p. 371-386.
  • François Georgeon, « La formation des élites à la fin de l'Empire ottoman : le cas de Galatasaray », Revue du monde musulman et de la Méditerranée, 72 (1994), p. 15-25.

20 décembre 2017 : Engagement et distanciation (Fabio Giomi et Milena Pavlovic)
Lectures :

17 janvier 2018 : Enquêter (Elif Becan et Hayri Gökşin Özkoray)
Lectures :

  • Arlette Farge (1989) Le Goût de l’archive, Paris, Seuil, p. 69-96 : « Les gestes de la collecte ».
  • Elif Becan (2017) « Structuring Migrants at the Local Level: Neighborhood and the Language Practices of Second Generation Albanians in Post-Ottoman Turkey (1930- 1960) », Irish Slavonic Studies XXVI : Individuals and Institutions, p. 1-24.

31 janvier 2018 : Échantillonner (Marc Aymes et Marc Toutant)
Lectures :

  • Desrosières, Alain (2010) La Politique des grands nombres. Histoire de la raison statistique, Paris, La Découverte, éd. orig. 1993, chapitre 7 : « La partie pour le tout : monographies ou sondages », p. 258-288.
  • Zahra, Tara (2010) « Imagined Noncommunities: National Indifference as a Category of Analysis », Slavic Review, 69(1), p. 93-119. URL: http://www.jstor.org/stable/2562173

7 février 2018 : Travaux pratiques, avec Ahmet Ersoy (Université du Bosphore, Istanbul / IISMM), « Medievalism, Orientalism and Historical Sensibility During the Late Ottoman Period »

21 février 2018 : Contextualiser (Elif Becan et Fabio Giomi)

Lectures :

  • Giovanni Levi (1996) « Comportements, ressources, procès: avant la "révolution" de la consommation », in Jacques Revel (dir.), Jeux d'échelles. La micro-analyse à l’expérience, Paris, Seuil / Gallimard, p. 187-207. .
  • Hannes Grandits, Nathalie Clayer et Robert Pichler (2011) « Introduction » in  eadem (dir.), Conflicting Loyalties. The Great Powers, the Ottoman Empire and Nation-Building, Londres / New York, I.B. Tauris, p. 1-22.

7 mars 2018 : Comparer : 1. Au plus proche (Hayri Gökşin Özkoray et Marc Toutant)
Lectures :

  • Dale, Stephen F. (2010) The Muslim Empires of the Ottomans, Safavids, and Mughals, Cambridge, Cambridge University Press.
  • Tillion, Germaine (1966) Le Harem et les cousins, Paris, Éditions du Seuil ; chapitre 1 « Les nobles riverains de la Méditerranée », p. 7-34.

21 mars 2018 : Comparer : 2. L'incomparable (Alexandre Papas et Marc Toutant)
Lectures :

  • Marcel Detienne (2000) Comparer l’incomparable, Paris, Seuil, chapitre 2 : « Construire des comparables », p. 42-62.
  • Alexandre Papas (2013) « Voyageurs ottomans et tatars en Extrême-Orient. Un dialogue entre islam, confucianisme et lamaïsme », dans Nathalie Clayer et Erdal Kaynar (dir.), Penser, agir et vivre dans l'Empire ottoman et en Turquie. Études réunies pour François Georgeon, Paris, Peeters, p. 217-229.

4 avril 2018 : Restituer, décrire (Marc Aymes)
Lectures :

  • Bateson, Gregory (1936) Naven: A Survey of the Problems suggested by a Composite Picture of the Culture of a New Guinea Tribe drawn from Three Points of View, Cambridge, Cambridge University Press, chapitres 1 : « Methods of presentation » et 2 : « The Naven ceremonies », p. 1-22.
  • Reinkowski, Maurus (2001) « Die Dinge der Ordnung. Eine vergleichende Untersuchung über die osmanische Reformpolitik im 19. Jahrhundert », Habilitationsschrift, Otto-Friedrich-Universität Bamberg : table des matières, ouverture du chapitre 14 « Die Begriffe der Ordnung » (p. 260-261), sommaire des pièces justificatives (p. 368-369), premières pages des pièces justificatives (p. 371-375) ;
  • Reinkowski, Maurus (2005) Die Dinge der Ordnung. Eine vergleichende Untersuchung über die osmanische Reformpolitik im 19. Jahrhundert, Münich, Oldenbourg : table des matières, ouverture du chapitre 14 « Die Begriffe der Ordnung » (p. 233-235), premières pages de l'index des concepts (p. 294-295), premières pages de l'index général (p. 346-347).

2 mai 2018 (salle AS1_08) : Écrire, argumenter (Fabio Giomi et Alexandre Papas)

Lectures :

  • Devin DeWeese (2002) « Islam and the legacy of sovietology: a review essay on Yaacov Ro'i's Islam in the Soviet Union », Journal of Islamic Studies, 13(3), p. 298-330. DOI: 10.1093/jis/13.3.298
  • Nanette Funk (2014) « A very tangled knot: Official state socialist women’s organizations, women’s agency and feminism in Eastern European state socialism », European Journal of Women's Studies, 21(4), p. 344-360. DOI: 10.1177/1350506814539929

16 mai 2018 : Faire une conférence, avec İlker Aytürk (Université Bilkent, Ankara / IISMM)

  • Titre de la conférence : « Post-Post-Kemalism? Why Is Studying the Turkish Right More Relevant than Ever? »
  • Lecture : İlker Aytürk (2015) « Post-post-Kemalizm: Yeni bir paradigmayı beklerken», Birikim. Aylık Sosyalist Kültür Dergisi, 319, p. 34-47.

30 mai 2018 : Incarner, avec Nathalie Clayer (CNRS / EHESS, CETOBaC)
Lectures :

  • Aksan, Virginia (2001) “The Question of Writing Premodern Biographies of the Middle East”, dans Fay, Mary Ann (dir.), Auto/Biography and the Construction of Identity and Community in the Middle East, New York, Palgrave, p. 191-200.
  • Cerutti, Simona (1996) « Processus et expérience : individus, groupes et identités à Turin au XVIIe siècle », dans Revel, Jacques (dir.), Jeux d’échelles. La micro-analyse à l’expérience, Paris, Seuil / Gallimard, p. 161-186.

6 juin 2018 : Individus et collectifs

20 juin 2018 : Travaux de fin d'année

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire annuel (48 h = 2 x 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Renseignements :

contacter Marc Aymes pour toute information complémentaire.

Direction de travaux d'étudiants :

sur rendez-vous.

Réception :

sur rendez-vous.

Niveau requis :

tous niveaux.

Adresse(s) électronique(s) de contact : marc.aymes(at)ehess.fr

Compte rendu

Dans la continuité des années précédentes, l’objectif du séminaire a été de se familiariser avec les différents répertoires disciplinaires (anthropologie et ethnologie, études littéraires, géographie, histoire, philosophie, linguistique, science politique, sociologie) ainsi qu’avec les principaux outils mis en œuvre dans ce qu’il est convenu d’appeler les « études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques ». Dans chaque séance nous avons essayé de croiser savoirs situés et opérateurs de généralisation – autrement dit, chaque participant·e a été invité·e à s’interroger sur les articulations entre études « topiques », ancrées dans la particularité (sinon le particularisme) d’une aire culturelle, d’un côté, et les références « optiques » des sciences humaines et sociales, visant à une forme de généralisation, de l’autre.
L’équipe organisatrice, composée de chercheur·euse·s de disciplines différentes et de compétences aréales variées, a ainsi reconduit la matrice traditionnelle du séminaire, à une différence près : cette année l’accent porta sur les opérations effectuées au fil de la recherche en sciences sociales. Au fil de l’année, les séances ont été consacrées à engagement et distanciation ; enquêter ; échantillonner ; contextualiser ; comparer ; restituer et décrire ; écrire et argumenter ; approches biographiques ; recherches individuelles et collectives. Chaque jeu d’« opérations » était conçu comme le point de croisement entre la singularité de l’objet de recherche et le caractère générique de contraintes méthodologiques partagées. L’exercice a encouragé les participants à questionner les (im) partialités ; le choix des sources et du corpus ; les échelles d’observation ; les comparaisons ; les manières de (re)présentation du matériau empirique ; et le positionnement dans les débats. Ces séances ont été animées en binôme par des « représentant·e·s » de disciplines et d’aires différentes. Le séminaire a accueilli également des collègues invités à venir nous présenter leurs travaux.
L’équipe organisatrice accorde beaucoup d’importance à la formation par la prise de parole. De ce fait, chaque séance a eu pour amorce une série de questions adressées par courriel aux participants, qui portaient soit sur les textes fournis en amont de la séance, soit sur le type d’opération étudié. Chaque participant était encouragé à répondre à ces questions en concordance avec ses propres objets et sujet d’études. Soulignons que même en présence des collègues invités, et en concertation avec eux, nous fîmes en sorte de maintenir le même type d’exercice que durant le reste de l’année. Façon d’assurer la continuité de notre protocole d’expérience.
Ainsi, en préambule à la séance intitulée « Restituer, décrire » chaque participant du séminaire s’est prêté au jeu de la consigne reçue par courriel quelques jours auparavant :
1) D’abord sur un point de vocabulaire : « restitution » est-il synonyme de « description » ? À défaut, quel meilleur synonyme proposeriez-vous ?
2) Ensuite concernant les textes à lire pour la séance : décrivez les modes ou moyens de description mis en œuvre par leurs auteurs.
3) Enfin relativement au travail en cours de chacun(e) : que décrivez-vous (ou cherchez-vous à décrire) ? Choisissez parmi les quatre possibilités suivantes (et justifiez ce choix) : a) des événements singuliers ; b) des récurrences significatives ; c) des règles sociales ; d) des lois naturelles.
Comme à l’accoutumée, plusieurs séances furent consacrées à des « travaux pratiques » au cours desquels participants et organisateurs devaient proposer une présentation de leur « sujet », en articulant description de l’objet de recherche et réflexion sur la manière dont il/elle pensait le traiter. Exemple : Marc Toutant s’est interrogé sur l’usage du concept historiographique de « Renaissance » en s’appuyant sur un article sur les cours timourides et le rôle du mécénat dans l’art persan et un chapitre d’ouvrage sur la Renaissance en Europe médiévale, afin de montrer quelle compréhension du concept se prêtait le mieux à son usage dans le contexte centrasiatique. Les travaux pratiques invitaient ainsi à s’appuyer sur deux références (article, chapitre de livre) afin de se prêter au jeu optic-topic.

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 14 mai 2018.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]